À la une Déco/Art de vivre

L’Art de travailler le bois

Journal de Montréal, juillet 2022Bois 1 Capture d’écran 2022-08-08 à 11.40.36

Tourner, tailler, recycler le bois pour le façonner en divers objets du quotidien. Voici les créations de trois artisans qui transforment cette matière noble et naturelle pour en faire de superbes pièces fonctionnelles et décoratives pour la maison : moulins, tableaux, dessous de verres, ponts de bain, horloges géantes et enseignes uniques en leur genre.

Des moulins qui font tourner les têtesMT_epicurien_hori

Les moulins de l’atelier Moulins Tremblay sont de véritables œuvres d’art et s’exhibent avec panache sur le comptoir ou sur la table de cuisine. Chaque pièce est unique et arbore les caractéristiques propres à chacune des collections comme, entre autres, Épicurien, aux formes ludiques de chats, poissons, épis, pingouins ou Métiers d’art avec les moulins aux allures de champignon. Tournés en différentes essences de bois- noyer, érable, amarante, padouk, wenge – et dotées d’un mécanisme garanti à vie, ces salières et poivrières sont nés de l’imaginaire du créateur Rénald Gauthier il y a plus de 20 ans. Depuis 2020, ce sont deux passionnées, Mélanie Gauthier et François Vincelette qui ont repris la production et qui s’activent à la création de nouveaux modèles dans leur atelier et boutique ouverte au public située à Val-des-Sources.

La passion pour le bois en héritage293720890_10158363377855806_7909962944133386045_n

Les cadres, sous-verres et autres objets décoratifs ou utilitaires en bois Ôsataï sont conçus à Montréal par Sébastien Monnier, dont la passion du bois lui vient de son Papy qu’il visitait, enfant, dans son atelier du Sud de la France pour y fabriquer des arcs en bois. Cette passion resurgit à son arrivée à Montréal pour y travailler en tant qu’infographiste en cinéma d’animation, sous forme de hobby, puis d’activité à temps plein. Il fonde Ôsataï en 2018 dont le nom à la prononciation phonétique de  »Oh ça taille ! » évoque l’art de la découpe, sa spécialité. À ce nom qui sonne un peu nippon s’ajoute les influences issues de ses nombreux voyages au Japon et sa découverte pour l’art de l’origami. Ses créations sont faites à partir de bois canadien et chacune des étapes de production se veut la plus éco-responsable possible.

De bois recyclé

C’est lors d’une escapade à Newburyport, dans l’état du Massachusetts, que Martine Lehoux a le coup de cœur pour les créations d’une boutique locale qui vend enseignes décoratives faites de vieilles planches de bateau. De retour à Austin, en Estrie, elle plonge, avec cette inspiration bord de mer en tête, dans la production d’objets faits de planches et de matières recyclées : enseignes originales et personnalisées, ponts de bain, horloges géantes… Les vieilles planches (merisier, noyer) proviennent, entres autres de caisses de pommes tandis que les cerceaux des horloges proviennent de vieux barils de Whisky. D’autres produits telles que des adresses civiques en bois, des assiettes, plateaux de services, s’ajoutent à ses collections.

 

Pour en savoir plus :

Moulins Tremblay : www.peppermilltremblay.com

ÔSATAÏ : www.osatai.com

L’Enseigne Verte : www.enseigneverte.com

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire