À la une Europe Voyage

Petits et grands secrets des jardins de Versailles

083-Galerie-des-Cotelles-®jm-Manai¦ê

Revue Flèche, juin 2018 pour voir le pdf

Ces célèbres parterres qui ont fait la splendeur du Roi Soleil n’ont pas fini d’éblouir les visiteurs. D’années en années, de nouveaux trésors sont révélés au public. Créés par André Le Nôtre sur la commande de Louis XIV en 1662, les jardins de Versailles ont fait la renommée des « jardins à la française ». Si le puissant monarque était reconnu pour y tenir des fêtes grandioses entre statues et jets d’eau spectaculaires, il était aussi un passionné de botanique. Le domaine du Trianon était un jardin expérimental regroupant 4000 variétés et il fut l’un des plus célèbres jardins botaniques d’Europe sous son règne. La plupart des collections sont aujourd’hui au jardin des plantes de Paris mais le domaine abrite des perles rares. Grand_Trianon_13424 2Des arbres remarquables Après plusieurs tempêtes à la fin du XXe siècle le jardin a été presque entièrement replanté. Aujourd’hui « le domaine compte un peu plus de 17 000 arbres d’alignement et autour de 200 000 bosquets, car la plupart des arbres tombés à la tempête de 1999 ont été replantés.» de m’expliquer Sylvain Parrot, Gestionnaire du Patrimoine arboré du parc du château de Versailles.

Si en 2005 on a du abattre le chêne dit « de Marie-Antoinette » planté en 1681 et de 35 mètres de haut, il reste de beaux spécimens. Deux arbres ont déjà reçus la distinction « arbres remarquables de France » en 2001: un Sophora du japon qui aurait été planté vers 1778 et un Platane à feuilles d’érable nommé « Platane à pied d’éléphant » Les prochains seraient un séquoia géant planté devant l’orangerie de Jussieu et un cèdre rouge près du petit Trianon. Le plus vieil arbre encore vivant du domaine est un chêne rouvre (Quercus robur), dont l’âge doit avoisiner les 300 ans. »

Pour préserver les 800 hectares du parc et pour que les jardins conservent leur splendeur d’antan de nombreuses actions sont engagées. On peut par exemple devenir mécène en adoptant un tilleul pour 1 000 € (coût d’achat de l’arbre, transport, plantation et entretien pendant un an)…

Bassins et fontaines Avec ses innombrables bassins et fontaines, l’eau est un élément essentiel des jardins. Ce que j’aimais le plus de mes visites à Versailles quand j’étais étudiante à Paris, c’était cette étrange sensation qu’il flottait sur les lieux des effluves de mer. Monsieur Parrot peut enfin m’expliquer pourquoi!   Pendant longtemps il y avait une prolifération d’algues. On a remédié au problème avec de nouveaux systèmes hydrauliques et on a introduit des carpes Amour Blanc de véritables « tondeuses aquatiques ». Il y en a encore aujourd’hui, de même que des sangliers, des renards, des chevreuils, des écureuils, des fouines, et toute une liste d’oiseaux !

Les jardins en peinture De 18 juin au 16 septembre 2018 se tiendra au Grand Trianon la première exposition consacrée à Jean Cotelle, (1645-1708), peintre du roi qui a peint les jardins sous tous les angles. Plus d’une centaine d’oeuvres seront exposées dont 24 tableaux restaurés dans la célèbre galerie dite « Cotelle » au Grand Trianon. Ces œuvres représentent un témoignage précieux de la représentation des jardins à la française de l’époque.Vue_du_Grand_Trianon_prise_des_parterres__avec_Flore_et_Zephyr_13739 2Pour l’occasion, le domaine va refleurir les parterres du Grand Trianon, à l’image de l’un de ses tableaux : « Vue du Grand Trianon prise des parterres, avec Flore et Zéphyr. » Replanté en miroir, le parterre reprendra la gamme des couleurs du tableau qui évolueront jusqu’au mois de septembre, selon la floraison des différentes espèces, ce qui donnera l’impression aux visiteurs d’être immergés dans l’oeuvre du peintre.

Les visiteurs auront aussi l’occasion de visiter le Hameau de Marie-Antoinette et ses douze maisonnettes réalisées entre 1783 et 1787 dans l’esprit d’un village normand. Les lieux ont été rénovés avec un tout nouveau parterre de fleurs à l’image du Hameau de la fin du XVIIIe siècle.

Infos utiles

Tous les samedis, du 16 juin au 15 septembre 2018, de 20h30 à 23h05 : les grandes eaux de Versailles : promenade féérique au rythme de la musique baroque et feux d’artifices / 23 juin : le grand bal masqué du Château 23 h 30 à l’aube, ouvert au public. / 29 juin / 5, 6, 11,12 juillet à L’Orangerie : nouveau spectacle pyrotechnique avec vidéos célébrant la figure historique de Marie-Antoinette.

Site de l’office du tourisme de Versailles : http://www.versailles-tourisme.com. Château de Versailles : http://www.chateauversailles.fr

La_maison_de_la_Reine_apres_restauration_13608 2 Sequoia géant planté en 1876 andrelenotre-com-sylvainleser-com

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire