Art de vivre

Le chi nei tsang un massage énergétique de l’abdomen

chineitsang

«J’ai l’estomac noué», «J’ai une boule au ventre», «J’en ai eu le souffle coupé», autant d’expressions qui mettent en scène cette région du corps autour du nombril. Et ce n’est pas anodin! En médecine chinoise, le ventre est le «deuxième cerveau», celui des émotions.

Actualité médicale, section « Soigner autrement », 2013

Lien vers le pdf

Le Chi-Nei-Tsang, un massage énergétique de l’abdomen, vise à libérer les résistances et les émotions qui viennent s’y loger et veille au bien-être de tout l’organisme !

Originaire des monastères de la vieille Chine Taoïste, le Chi Nei Tsang était pratiqué par les moines afin de purifier et fortifier leur corps pour la méditation. En chinois, « Chi » ou « Qi » désigne l’énergie vitale et « Nei Tsang », les organes, le terme Chi Nei Tsang » se traduisant par « travail sur l’énergie des organes internes”. Cette méthode emprunte des techniques au Taï Chi, au Kung Fu et particulièrement au Qi Gong, cette discipline qui vise, via des exercices, à faire circuler le « Qi » à travers les méridiens. Par l’art du toucher, le Chi Nei Tsang est une forme de Qi Gong appliqué où le « Qi » circule dans les « tripes » pour revitaliser les organes vitaux.

J’ai participé à une séance et j’ai confié mon ventre aux mains expertes de Katia Quijano, massothérapeute spécialisée en Chi Nei Tsang, l’une des seules au Québec. Je m’installe, le dos sur la table de massage. Elle promène délicatement ses doigts sur mon ventre en m’indiquant qu’elle va procéder organe par organe. Les praticiens de Chi Nei Tsang travaillent avec des touchers à la fois profonds et légers sur tout l’abdomen, afin d’aider les organes à fonctionner plus efficacement et stimulent les cinq systèmes clés du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique.

Libérer les émotions, un baume pour le corps

« Le cerveau et les « tripes » travaillent de concert mais la communication entre eux fait parfois défaut! On nous a appris à bloquer nos émotions plutôt qu’à les accueillir et notre corps en souffre, de m’expliquer Katia. 80% des douleurs musculo-squelettiques (maux de dos, nuque, articulations, colonne, etc.) proviennent d’une tension au ventre. On dit que toute tension vient d’une émotion mal accueillie ou mal vécue et reste piégée dans les organes de l’abdomen et les tissus du corps. » La colère se logerait dans le foie, la peur dans les reins et la vessie, l’anxiété dans le cœur, les soucis et les craintes dans la rate, le pancréas et l’estomac, la tristesse dans les poumons, etc. En faisant circuler l’énergie, la massothérapeute décongestionne les organes, libère les tensions psychologiques et met en œuvre un « rééquilibrage » des émotions, nous aidant à faire passer « ce que l’on n’a pas digéré »! Pas étonnant que nombre de consultations de Madame Quijano soient pour des problèmes de digestion.

Détoxifier et restructurer

La zone abdominale contient les organes liés au processus de détoxification comme l’intestin, les reins, le foie et les ganglions lymphatiques. Le Chi Nei Tsang permet de soulager les problèmes digestifs comme les ballonnements, le syndrome du côlon irritable ou la constipation. En plus de détoxifier le corps, il améliore la circulation sanguine et lymphatique et stimule le système immunitaire. Et d’ajouter Madame Quijano : « Des séances de Chi Nei Tsang peuvent optimiser les résultats lors de traitements médicaux et aider des patients à se remettre plus rapidement après une opération chirurgicale. » On la consulte aussi pour des inflammations au nerf sciatique. « Un estomac noué, un foie engorgé, bref, un organe qui ne fonctionne pas à sa pleine capacité tire sur la colonne vertébrale et peut causer des douleurs chroniques structurales, au dos, au cou, aux épaules, aux pieds et aux jambes. De désengorger ces organes peut aider à soulager la douleur.»

Cultiver son attention au moment présent

Le Chi Nei Tsang permet également de développer son ressenti intérieur. Pendant la séance, Madame Quijano me suggère de garder mon attention sur ses mains et sur mes organes. En augmentant la qualité de la présence à soi et à son corps, on reprend contact avec son noyau, son centre. « On écoute son corps, dirait-on! » Cet état de grande détente et de retour à soi stimulerait le système parasympathique dont le rôle est de revitaliser chaque cellule de notre corps. De plus, il paraît que cela initierait un puissant cocktail d’auto-guérison en nous! Alors pourquoi se priverait-t-on d’un massage du Tan Tien, centre de l’énergie vitale nommé ainsi par les chinois ?

Katia Quijano, massothérapeute spécialisée en Chi Nei Tsang, Montréal, quijanokatia@yahoo.ca (514) 678 3622

En savoir plus sur le Chi Nei Tsang :

www.chineitsang.com (U.S.A.)

 Sites de deux maîtres en Chi NeiTsang :

www.chineitsang.marin.free.fr/index.htm

www.khadrochineitsang.com

Livre :

Gilles Marin, Guérir à partir de l’Intérieur avec le Chi Nei Tsang, Guy Trédaniel Éditeur.

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire