Arts & Culture

Opéra de Montréal – saison 2017-2018- Du classique, du répertoire, du contemporain et de grandes premières…

opera_1140

 

Avec 5 opéras, dont 4 présentés à la Salle Wilfrid-Pelletier, la 38e saison de l’Opéra de Montréal bat son plein.

Après Tosca de Puccini, qui a ouvert le bal en septembre, le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac poursuit sur sa lancée et sa vision. « Montréal est une ville des plus dynamiques en ce qui concerne l’art lyrique, dit-il. Comme chaque année, parmi un menu riche et varié, nous présentons un opéra contemporain qui nous place à l’avant-garde. »

Ce sera même deux œuvres contemporaines pour cette année : en première montréalaise, JFK lancera 2018, et Svadba sera présentée en fin de saison. « Des œuvres qui sont la porte d’entrée pour les néophytes voulant se laisser contaminer par l’opéra », croit le directeur artistique.

Alors, en ordre :

Une cendrillon toute en couleurs et en prestance viendra égayer le conte classique La Cenerentola de Rossini (novembre 2017) avec en vedette, dans le rôle-titre, la Québécoise Julie Boulianne. « Elle est la mezzo idéale pour interpréter Cendrillon et on a voulu souligner sa renommée internationale en la faisant revenir au Québec dans une brillante distribution », souligne Michel Beaulac. L’écrin pour l’accueillir sera d’ailleurs « magique et féérique, avec des décors et costumes très colorés du Catalan Joan Guillén. Une ambiance à la Almodovar… » Ça promet !

 

Une œuvre phénoménale de l’un des plus grands compositeurs de l’heure, l’américain David T. Little, et du librettiste Royce Vavrek, JFK (janvier-février 2018) aura de quoi étonner. John F. Kennedy (Matthew Worth), son épouse Jackie et sa secrétaire sont réunis dans une chambre d’hôtel pendant douze heures avant la fusillade de Dallas ; le président en profite pour faire un retour sur sa vie. Une vision psychologique intéressante qui nous fait découvrir des facettes méconnues du 35e président américain. Montré au public pour la première fois en 2016 au Texas, Michel Beaulac a « très hâte que le public puisse voir ça !

 

En mars, l’Opéra de Montréal sort de la Salle Wilfrid-Pelletier pour se produire pour la première fois sur les planches de l’Espace Go avec Svadba d’Ana Sokolovic, une production de l’atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Un opéra de chambre « a cappella » dans lequel six amies vivent les derniers moments avant la cérémonie de mariage de l’une d’elles. « On voulait une salle plus intime pour explorer l’amitié féminine », dit Michel Beaulac.  On prévoit chants (en serbe avec surtitres français et anglais) danse, rires et pleurs. Une soirée typique entre copines !

 

Et en mai 2018, le classique Roméo et Juliette vient compléter la saison. Pour le drame éternel de Shakespeare et la musique ensorcelante de Gounod, « on a réuni le couple idéal, tant sur le plan physique que vocal, avec Marie-Ève Munger et Ismael Jordi », dit le directeur artistique.

Sans commentaires

Laisser un commentaire